You are currently viewing Street art et cinéma : une relation complémentaire

La 74e édition du Festival de Cannes s’est ouverte mercredi 6 juillet dernier. L’édition de cette année est très spéciale. Comme vous le savez peut-être déjà, l’édition de l’année dernière a été annulée en raison de la pandémie. En plus de cela, tous les cinémas ont été fermés pendant près d’un an. Cette situation a causé des dommages à de nombreuses professions liées au 7e art. Symboliquement, le festival de cette année est là pour célébrer la Renaissance du cinéma international. Cependant, nous sommes ici pour parler de street art et le cinéma a inspiré de nombreux street artistes. C’est l’occasion rêvée pour nous de déterrer quelques fresques murales qui manifestent l’amour envers une autre forme d’art.

La plus célèbre actrice française Marion Cotillard est sous les projecteurs lors de ce festival. L’actrice incarne une célèbre chanteuse d’opéra dans le nouveau film de Leos Carax « Annette » qui sera l’ouverture du festival. Ce film intrigant et poétique sera un autre tournant pour l’actrice déjà à succès. L’actrice française bien-aimée peut être vue sur une fresque au Canal de l’Ourqc (situé en Seine-saint de Denis). Celle-ci a été réalisée par BK Foxx, une artiste américaine qui vit et travaille principalement à New York. L’artiste admire l’actrice pour son engagement sur les questions environnementales. BK Foxx est une autodidacte attirée par la cause environnementale et animale. Sa technique est l’hyper-surréalisme. Son travail ressemble à une copie de la réalité, mais avec sa touche personnelle. En effet, le portrait ressemble exactement à la photo originale prise par Studio Harcourt. Elle veut que nous soyons conscients de la réalité de son monde. Marion Cotillard est un choix intéressant, pour l’artiste, elle est l’incarnation du chic et du glamour à la française.

Photo credit: @BKFoxx
Photo credit: @BKFoxx

Un nouvel hôtel a ouvert en mai dernier. Il s’agit de l’Hôtel Paradiso, un hôtel-cinéma par l’exploitant MK2. Un hôtel où vous avez votre propre écran de cinéma dans votre chambre. Ce nouveau concept attirera les cinéphiles de partout. Et pour inaugurer ce nouveau lieu, l’artiste JR a réalisé deux collages visibles depuis les chambres de l’hôtel. Il complète parfaitement le concept de cet hôtel. Il rend hommage aux légendes du cinéma. Le premier dépeint une scène d’un film de Charlie Chaplin intitulé The Kid (1921). Le second est tiré de Safety Last de Harold Lloyd (1923). C’est un exemple de street art parfaitement adapté à son environnement. Les œuvres nous transportent à l’ère du cinéma muet, loin des préoccupations d’aujourd’hui.

Photo credit: @JR
Photo credit: @JR

Une autre artiste a rendu hommage à l’ère du cinéma muet. L’artiste espagnol Btoy. Dans le 13ème arrondissement parmi d’autres fresques XXL réalisées par des artistes mondialement connus, se dresse le portrait d’une actrice oubliée nommée Evelyn Nesbit. L’actrice américaine a également été danseuse et artiste de cabaret durant les années folles qu’étaient les années 20. Elle commence sa carrière d’actrice en 1914 et est considérée comme la femme idéale de l’Amérique. Le vrai nom de l’artiste Btoy est Andrea Michaelsson. Son surnom Btoy vient de  »Be the toy » (Toy est un argot  venant du milieu du street art  signifiant vandale qui couvre le travail de quelqu’un d’autre). À travers son art, son but est de revendiquer l’existence de femmes merveilleuses et importantes de notre Histoire. Ce pochoir coloré et détaillé veut nous faire réfléchir au combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Souvent oubliées, de nombreuses femmes ont contribué à ce monde. L’artiste veut leur rendre hommage. Avec cette motivation dans mon esprit, elle crée des œuvres remarquables. Vous pouvez réserver une visite avec nous, pour venir admirer cette œuvre et d’autres en faisant la visite du Tour 13!

En parlant d’égalité des genres, cette version géante d’un César est un commentaire direct sur ce qui s’est passé lors de la cérémonie de 2020. Malgré les divers abus sur enfants dont il est accusé, le réalisateur Polanski a remporté le César du meilleur réalisateur. Cette récompense a provoqué des remous et une indignation parmi les mouvements féministes et un débat sans fin dans le monde du cinéma. La question Doit-on séparer l’homme de l’artiste ? a été demandé et répondu partout. Chacun a sa propre opinion sur le sujet et avec cette œuvre, l’artiste Djalouz fait une déclaration forte. Cette récompense était une insulte pour chaque femme et comme l’artiste l’a écrit sur son travail, c’est une honte. La statuette est détournée de son sens originel. Maintenant, nous pouvons y voir un enfant se faisant battre. Nous pourrions même voir le visage d’une femme qui a peur. Et un nombre, 12. Ce qui peut être une référence à l’âge moyen des victimes de Polanski. La place des femmes dans l’industrie du cinéma est encore très succincte. Beaucoup ont déclaré avoir été confrontés à du harcèlement sexuel à un moment donné dans leur carrière. L’artiste veut faire la lumière sur ces femmes. La couleur or fait toujours partie de son travail. Un or qui représente le luxe est désormais accessible à tous dans la rue.

Photo credit: @djalouz

Pour terminer sur une note plus légère, jetons un coup d’œil à ce magnifique escalier anamorphique créé par les deux artistes Zeg et Sia. Situé rue du Chevaleret, il met en scène la rencontre entre deux artistes : Pionnier de l’animation Walt Disney peint le visage du peintre surréaliste Dali. Le fond est inspiré de l’univers de Dali. Walt Disney est peint comme une ombre avec des tons bleutés. Il est l’artiste dans l’ombre qui a peint sa dernière œuvre, un Dali vivant et coloré, qui pourrait donner lieu à une version animée de l’artiste. Car c’est une référence claire au court métrage « Destino » sorti en 2003. Au début, ce court métrage était une collaboration inachevée entre Disney et Dali qui a commencé en 1946. C’est là que l’art plastique rencontre le mieux le cinéma.

Photo credit: @Street-heart.com

 Pour découvrir plus d’œuvres de street art liés au cinéma, vous pouvez consulter ce compte Instagram : @streetartcinema. Pour plus d’informations, vous pouvez également réserver une visite avec nous. N’oubliez pas de regarder autour de vous lorsque vous sortez, vous pouvez voir une belle œuvre d’art cachée quelque part pendant que vous êtes sur le chemin pour aller voir un film sur grand écran.

Article écrit par:

Lola Bikindou

Laisser un commentaire